Le Musée Wilhen Hack de Ludwigshafen acquiert en 1988 la collection de plus de 2000 œuvres graphiques et objets qui constituent la collection baptisée « Collection Beck ».

La collection Beck contient 1300 œuvres sur papier (voir catalogue électronique issu de ce travail) de 337 artistes de nationalités différentes. On y trouve des œuvres d’artistes très connus sur la scène internationale comme les américains : Andy Warhol (1928-1987), Roy Lichtenstein (1923-1997), Claes Oldenburg (né en 1929), Tom Wesselmann (né en 1930), James Rosenquist (né en 1933), George Segal (né en 1924), Mel Ramos (né en 1935). Les Anglais : Richard Hamilton (1922 - ), Peter Black (né en 1923), Patrick Caulfield (né en 1936), David Hockney (né en 1937), Joe Tilson (né en 1928), Jim Dine (né en 1935) et l’Allemand Wolf Vostell (né en 1932) . Mais aussi, beaucoup d’autres artistes moins connus dont les créations se rattachent au mouvement Pop Art.

Le nombre d’œuvres par artiste n’a pas été limité par le collectionneur. Il y a des artistes qui figurent dans la collection avec une seule œuvre, et des artistes qui sont représenté par un très grand nombre de multiples, comme par exemple les artistes : KP Brehmer (né en 1938) avec 63 estampes ou Peter Sorge (né en 1937) avec 59 estampes.

Pour les techniques, les artistes Pop on employé différentes techniques de reproduction,  des collages et beaucoup de travaux en technique mixte comme par exemple l’œuvre de Richard Hamilton (né en 1922) « The critic laughs » 1968 en offset, sérigraphie et collage de photo ou l’œuvre de Klaüs Böttger (né en 1942) « Paar » 1971 en eau-forte et aquatinte. On peut lister les techniques les plus utilisées comme la sérigraphie, la lithographie, l’offset, l’eau - forte, le mezzotinto, l’aquatinte, l’impression de cliché, le collage, la gravure sur bois, la photocopie, l’héliogravure, la photographie, le vernis mou, le montage, et tous les types de coloriage, à l’aquarelle, aux crayons de couleurs, aux pastels et à la gouache. Ces différentes techniques sont aussi utilisées en variations diverses et en combinaison l’une avec l’autre et parfois, plus d’une autre.

Les techniques sont appliquées sur différents types de support. La grande majorité des œuvres sont sur papier de différents types, qualités, épaisseurs et couleurs les plus différents possibles. Mais on trouve aussi quelques oeuvres sur acétate, plastique, plexiglas ou même sur tissu.

Les œuvres ont aussi des tailles les plus variées possibles. Il y a des œuvres considérées comme très petites par exemple l’œuvre de Jan Peter Tripp (né en 1945) ‘Für Else einen Huntergrund, 1972’, qui mesure 9,3 x 15 cm ou l’œuvre de Hans J. Spesshardt (né en 1935) qui mesure 10,2 x 15 cm. En opposition, il y a de très grandes œuvres, comme par exemple la sérigraphie de  R. B. Kitaj (né en 1932) « Vernissage-Cocktail, 1967 » avec 104 x 75 cm., mais aussi les sérigraphies de A. Warhol (1928 – 1987) la « Cow Wallpaper », 1966, qui mesure 106 x 71,5 cm et «Andy Warhol für die Grünen, 1980 avec 110,5 x 76,5 cm.

Dans la collection on trouve des œuvres de différentes formes : rectangulaires, carrés, et même des estampes imprimées sur des sachets en papier pour faire les courses, comme les sérigraphies de Roy Lichtenstein (1923 – 1997) : « shopping Bag », 1963 (le n°663 du catalogue), et les deux œuvres de Andy Warhol (1928 – 1987) « Shopping bag », 1966 (les n°S 1332  et 1333 du catalogue).

Généralement les œuvres sont signées et datées par l’artiste. Il y a des œuvres qui présentent aussi des inscriptions, et même des œuvres qui sont dédiées à monsieur Beck. Parfois, les dédicaces se trouvent au recto de l’estampe. Comme par exemple, l’œuvre de Bodo Boden (né en 1937) « Jumbo – Bag, 1970 » qui est aussi une sérigraphie sur sachet de courses avec l’inscription ‘G. Bodo Boden 1970 für Herrn Beck’, la lithographie de Hans-Jürgen Diehl (né en 1940) titrée « Beatrix, 1969 » avec l’inscription ‘1/25 für Herrn Beck’, et l’œuvre de Gerd Winner (né en 1936) « London Docks, 1971 » sur laquelle il est écrit ‘1 /100 für Heinz Beck’.

Il y a une centaine d’œuvres qui ont été montées sous passe-partout, suite à une exposition récemment. Il y a aussi vingt six œuvres qui ont été restaurées au début de l’année passé, en février 2004. Nous avons eu accès à leurs dossiers de restauration, qui expliquent basiquement les réparations des déchirures et les améliorations de quelques plis faites par la restauratrice.

La dernier estimation du prix de l’ensemble de la collection a été évaluée à environ 1, 75 million d’euros. Selon le musée, la valeur de cette collection est actuellement inestimable, car c’est la collection la plus complète d’Europe d’œuvres « multiples » du mouvement Pop Art. Pour eux le valeur peut seulement être calculée pour quelques pièces isolées, comme par exemple l’œuvre de Andy Warhol (1929-1987) « Banana » sérigraphie sur papier collé sur feuille de styrène 45,5 x 92 cm est estime en 12.500 euros.

 

Fil de navigation